Quelques infos générales

Le terme « couple » signifie que chaque rameur a deux rames. Le « X » est le symbole utilisé. En couple, il n’y a pas de barreur. Voici la liste des bateaux qu’on trouve en compétition.

  • 1X = Skiff. Un rameur. 8m, 14kgs. Record du monde homme: 6m30s. Un skiff de compétition coûte plus de 10’000.-
  • 2X = Double (aussi dit deux de couple). 2 rameurs. 10.5m, 27kgs. Record du monde homme: 5min59s.
  • 4X = Quatre de couple. 4 rameurs. 13.5m, 52kgs. Record du monde homme: 5min32s. Contrairement au 2X et au 1X, le 4X a besoin d’assistance pour la direction, le chef de nage a le pied droit qui est relié à la dérive du bateau. Orienter son pied vers la droite orientera le bateau sur bâbord. Orienter son pied vers la gauche orientera le bateau sur tribord.

La pointe signifie que chaque rameur a une seule rame, qui est plus grande et plus large que les rames de couple. Avec une seule rame, il faut choisir sa bordée, le côté duquel on va ramer. Soit tribord, soit bâbord. La pointe est symbolisée par le signe ‘-‘. S’il y a un barreur dans le bateau, le symbole est alors un ‘+’.

  • 2- = Deux sans barreur (on raccourcit en général et on dit juste « deux sans »). Deux rameurs, deux rames au total. 10.4m, 27kgs. Record du monde homme: 6min08s. Comme en 4X il y a une barre au pied.
  • 4- = Quatre sans barreur (et on dit souvent juste « quatre sans »). 4 rameurs pour quatre rames au total. 13.4m, 50kgs. Record du monde homme: 5min37s. Il y a une barre au pied.
  • 8+ = Le huit. 8 rameurs et un barreur. 19.9m, 96kgs. Record du monde homme: 5min18s C’est le seul bateau compétitif à 8 rameurs, le huit n’existe pas en couple. Le barreur a comme rôle de gérer la direction avec sa barre et de conseiller et coacher l’équipage. Il est l’œil et le cerveau du bateau. Le barreur n’a pas le droit de peser moins que 55kgs. Malgré son petit gabarit, il sait se faire respecter de ses grands collègues rameurs. Un 8+ de compétition coûte plus de 40’000.-

Sexe: Le sexe sera symbolisé par un « W » pour les femmes et un « M » pour les hommes. M4X = quatre de couple catégorie hommes.

Poids: Il y a deux catégories de poids. Les poids lourds (pas de limite de poids) sont représentés dans tous les types de bateau. Les poids légers ne sont représentés qu’en 2X. La limite de poids est de 59 kg pour les femmes, la moyenne par équipage ne pouvant dépasser 57 kg. Chez les hommes, le poids maximal est de 72,5 kg et la moyenne par équipage de 70 kg. Poids léger est symbolisé par la lettre « L ».  LW2X = Double poids légères femmes.

 Âge: Les juniors 17-18 ans ont la lettre « J ». Les cadets 15-16 ans ont les lettres « BJ » comme « juniors B ». Les minimes 13-14ans ont les lettres « CJ » comme « juniors C ». Il n’y a pas de catégorie de poids chez les juniors. Au-delà de 18ans, on devient moins de 23 ans, avec comme lettre « B » comme « senior B ». Les seniors A étant la catégorie ouverte, la plus relevée, il n’y a pas de restriction d’âge. Aux JO, il n’y a pas de catégorie d’âge, tout le monde court en senior A, la catégorie « open ». BLW2X signifie double femme poids légères. JM1X skiff junior homme. BJM8+ signifie huit homme cadets (ou juniors B).

Le rameur se propulse vers l’arrière, il voit d’où il vient mais pas où il va. Lorsqu’il rame sur un lac ou une rivière, le rameur doit donc régulièrement se retourner pour s’assurer qu’il n’y pas d’obstacle derrière lui. En course, il n’y a pas ce problème puisque ça se passe dans des lignes d’eau (ou couloirs) avec des bouées alignées qui permettent de s’orienter. En regardant droit devant soi, on se rend compte de si on est au centre de la ligne d’eau ou pas. La plupart des clubs n’ont pas de ligne d’eau à disposition, il faut alors pour chaque entraînement régulièrement se retourner ou faire confiance à son sixième sens…

Qu’on appelle ergomètre. Cette machine simule grossièrement le mouvement de l’aviron.

Avantages:

  • Outil permettant de travailler extrêmement bien la condition physique du rameur. Cuisses, tronc/dos, bras, le tout y est.
  • Permet de mettre en place la base du mouvement de l’aviron.
  • Contrairement au lac Léman qui a souvent trop de vagues pour ramer convenablement, l’ergomètre est toujours praticable.
  • Les muscles brûlent, les poumons sont à plein régime et l’entraînement est très souvent monotone, ça forge le mental.

Désavantages:

  • Peut créer des blocages psychologiques: peur des tests sur ergomètre, lassitude, perte de motivation.
  • L’accent est mis sur la condition physique et c’est trop souvent au détriment d’une technique propre qui serait bénéfique une fois sur l’eau.

Voilà à quoi ressemble un bon mouvement sur ergomètre lors d’une séance d’endurance.

Aux JO, la seule et unique distance, quelle que soit la catégorie est de 2000m. Tout en ligne droite et en eau morte. Une course se court à 6 bateaux, chaque bateau ayant sa ligne d’eau (ou couloir) délimité par des lignes de bouées. Chaque couloir doit être large de 12.5m à 15m. Les bouées dans le sens de la longueur sont espacées de 12.5m et sont de couleur blanche. Tous les 250m, on retrouve une bouée de couleur rouge qui permet aux rameurs de se situer dans la course. Les derniers 250m n’ont que des bouées rouges, signe que c’est vraiment le sprint final. Au départ, les 6 bateaux sont alignés par rapport à la boule du bateau soit la partie la plus avancée du bateau. Dans les grandes compétitions internationales, il y a des « sabots », sorte de cale contre laquelle on vient appuyer la boule du bateau. Un peu comme au départ du BMX. Le départ est donné par un feu qui passe du rouge au vert accompagné d’un son ou pour par un arbitre par sa voix et son drapeau. Pour l’arrivée, un klaxon retentit à chaque fois qu’un bateau franchit  Il y a certaines règles évidentes comme ne pas avoir le droit de changer de ligne d’eau pendant la course et d’autres plus surprenantes comme devoir être habillé à l’identique avec son équipage. En cas d’infraction, comme par exemple arriver un peu en retard au départ, on reçoit une yellow card. Une deuxième yellow card élimine l’équipage concerné de la course. Comme les courses ne se disputent qu’à 6 bateaux, un championnat demande généralement de passer par des éliminatoires, éventuellement des repêchages (2ème chance de se qualifier), demi-finales. Les bateaux ayant bien réussi leur course de demi-finale se qualifient pour la finale A qui décidera des places 1 à 6. La finale B oppose les bateaux pour les places 7 à 12. Finale C les places 13 à 18, etc… Faire 5ème de la finale A donne donc un meilleur résultat que gagner la finale B.

Dans mon cas

Le quatre de couple poids lourd :

Avec mes ~95kgs, je suis poids lourd. Au niveau international, j’ai ramé le plus souvent et obtenu les meilleurs résultats en 4x, avec 2 titres mondiaux chez les moins de 23 ans et deux participations aux Jeux Olympiques de Londres et de Rio. En hiver, la plupart des entraînements se font en 1x car l’accent est mis sur la performance individuelle. A l’approche des compétitions internationales, ramer avec ses coéquipiers est prioritaire et j’ai beaucoup plus ramé en 4x et aussi régulièrement en 2x. Pour préparer un 4x, engranger des kms ensemble est important, on ne peut pas mettre 4 bons rameurs individuels dans un 4x juste avant une compétition et espérer être compétitif au niveau mondial. Les synergies doivent se mettre en place. Le 2x en préparation d’un 4x est un bon moyen de casser la monotonie, ressentir plus facilement ce que fait un coéquipier et de faire du bord à bord compétitif avec l’autre 2x.

De la pointe:

J’ai eu des expériences positives en junior en 4- et 4+, avec un titre mondial junior. J’ai aussi eu l’occasion de participer à plusieurs régates internationales en 8+. Je suis aussi venu renforcer dans les dernières semaines le 4- suisse aux championnats du monde élite en 2018 avec une 11ème place à la clé. Même si je rame principalement en couple, je rame volontiers et me sens à l’aise en pointe. Ce n’est pas exclu que je délaisse un jour la couple pour me consacrer à la pointe.

Glossaire

Krebs, dégagé, ramer au carré, etc... Les rameurs ont leur vocabulaire spécifique qui peut même varier entre clubs et régions. Voici un petit glossaire des mots qu'on peut entendre et qui ne sont pas toujours faciles à deviner. Clique sur le glossaire!